17 juin, 2014

Etude Vanson Bourne sponsorisée par Progress

Pour 70% des DSI, le développement d’applications passera par une plate-forme PaaS.

La volatilité de l’environnement économique favorise le développement rapide d’applications. La tendance DYOA (Develop Your Own App) a le vent en poupe.

Londres, Cloud World Forum, le 17 juin 2014 — Progress (NASDAQ: PRGS), éditeur de logiciels spécialisé dans l’intégration des données et le développement d’applications, présente les résultats d’une étude internationale réalisée par Vanson Bourne qui conclut à l’entrée des entreprises dans l’ère du « développement d’applications personnelles » (DYOA — Develop Your Own Application).

Avec le DYOA, les entreprises entendent répondre aux exigences métier en évolution permanente et favoriser l’essor des « plateformes en tant que service » (PaaS — Platform-as-a-Service) pour développer des applications rapidement.

Réalisée auprès de 700 décideurs informatiques dans plusieurs pays, dont la France, cette enquête fait état d’une demande croissante en faveur de l’architecture PaaS de la part d’entreprises qui souhaitent raccourcir les cycles de développement et de déploiement de leurs applications. Une solution PaaS dédiée au développement rapide d’applications permet en effet de créer et mettre en oeuvre plus rapidement des applications métier personnalisées à partir d’un navigateur Web au moyen d’outils de type pointer-cliquer.

Pas moins de 85% des DSI interrogés déclarent que leur entreprise souhaite réduire les délais de développement et de déploiement de leurs applications, soulignant que la tendance relative au DYOA est davantage prégnante au niveau métier qu’au niveau des départements informatiques.

  • Près de trois quarts (70%) des personnes interrogées utilisent ou envisagent d’utiliser prochainement des solutions PaaS pour développer des applications.
  • La demande concernant le développement rapide d’applications émane des plus hauts niveaux de management : 43% des personnes interrogées indiquent que les projets mis en oeuvre proviennent de dirigeants « corporate » (CEO, CTO, CFO…), et près de la moitié (47 %) de partenaires ou de clients existants.
  • 47% des applications personnelles développées (DYOA) sont créées par des équipes de ventes et marketing — ce qui représente le pourcentage le plus élevé de toutes les personnes interrogées — contre 44 % pour les équipes du secteur financier.
  • Un peu plus d’un quart (27%) des personnes contactées déclarent avoir choisi des plateformes qui favorisent la rapidité de préférence à un contrôle élevé.
  • 54% des utilisateurs actuels indiquent que la plateforme PaaS leur a déjà permis de réduire le délai de développement et déploiement d’applications, alors que 51% d’entre eux estiment que leur plateforme PaaS a contribué à la baisse des coûts.
  • 47% des personnes interrogées estiment que l’utilisation de la technologie PaaS a favorisé l’innovation au sein de leur entreprise, par exemple en identifiant de nouvelles façons de combiner les ressources existantes ou d’utiliser la technologie mobile.

Cette enquête montre également que l’utilisation de plates-formes PaaS pour développer et déployer des applications va demeurer une priorité pour les entreprises, qui prévoient d’investir en moyenne 260 653 dollars en faveur de cette architecture avant la fin de l’année.

« L’essor du DYOA (Develop Your Own Application) est une toute nouvelle tendance qui, en surfant sur la vague du BYOD (« Bring Your Own Device ») et du BYOA (« Bring Your Own Application »), va modifier notre façon de travailler », a déclaré Matt Robinson, vice-président, Technology chez Progress Software. « Il n’a jamais été aussi facile de développer des applications qui permettent aux entreprises, à leurs départements, ou 2 de 2 même à des utilisateurs de gagner en productivité, indépendamment de leurs compétences dans le domaine du codage. Il ne fait guère de doute que nous vivons désormais à l’ère du développeur-citoyen. »

« Toutefois, cette étude montre que malgré la relative simplicité qui caractérise actuellement les processus de développement et de déploiement d’applications, il existe encore une volonté d’améliorer ces cycles en les raccourcissant et en les rendant plus performants. Les avantages qu’apporte l’utilisation d’une plate-forme PaaS dédiée au développement d’applications pour améliorer la vitesse et la productivité ne doivent pas être masqués par l’effervescence qui entoure le DYOA. Cette étude révèle que nombre d’entreprises commencent à se rendre compte des avantages que cette technologie peut leur apporter. »

Ressources :
Blog Progress
Blog Progress “App Dev”
Références clients Progress
Suivez Progress Pacific sur Twitter : #PRGSPacific et #PaaS
Suivez Progress sur Twitter, Facebook, LinkedIn and Google+

* Etude réalisée par Vanson Bourne pour Progress auprès de 700 décideurs informatiques aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France, en Allemagne, au Benelux, en Australie, au Brésil et à Singapour.

A propos de Progress Software Corporation
Progress Software Corporation (NASDAQ: PRGS) est un éditeur de logiciels international qui simplifie le développement, le déploiement et la gestion des applications métiers sur site ou en environnement Cloud, sur tous types de plates-formes et de périphériques, vers n’importe quelle source de données. Les technologies Progress offrent des performances optimales tout en minimisant la complexité et le TCO (coût total de possession). Pour contacter Progress, visitez le site www.progress.com ou composez le 1-781-280-4000.

Suivez Progress Software sur Twitter @ProgressSW_FR

Déclarations prévisionnelles
Ce communiqué de presse contient des déclarations qui constituent des «énoncés prospectifs» au sens de l'article 27A du Securities Act de 1933, tel que modifié, et de la Section 21E du Securities Exchange Act de 1934, tel que modifié. Progress a identifié certains de ces énoncés prospectifs avec des mots comme "croire", "peut", "pourrait", "devrait", "serait", "aurait", "s'attend à", "avoir l'intention de", "planifier", "cible", "anticiper" et "continuer à", la forme négative de ces termes, d'autres termes ayant un sens similaire ou l'utilisation de dates futures. Les énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse incluent, de manière non limitative, des déclarations concernant l'exploitation future, la direction et le succès des activités de Progress. Un certain nombre de facteurs pourraient entraîner des résultats réels ou des événements futurs qui diffèreraient de façon importante avec ceux anticipés dans les énoncés prospectifs, y compris de manière non limitative : (1) la capacité de Progress à déclencher ses initiatives de développement de produits en temps opportun, (2) l'acceptation par le marché des initiatives de développement de produits de Progress, (3) les pressions sur les prix et l'environnement concurrentiel dans l'industrie du logiciel et sur le marché du PaaS (Platform-as-a-Service), (4) la capacité de Progress à faire l'acquisition de technologies et de réaliser les bénéfices et les synergies attendus de ces acquisitions, (5) les conditions économiques aux États-Unis et dans les économies internationales, (6) l'utilisation de l'Internet et l'adoption continue des technologies Cloud par les entreprises et les consommateurs, (7) la réception et l'expédition de nouvelles commandes, (8) la capacité de Progress de développer ses relations avec des partenaires distributeurs et de gérer l'interaction des partenaires de canal avec sa force de vente directe, (9) la diffusion en temps opportun des améliorations apportées aux produits d Progress et l'acceptation par les clients de nouveaux produits, (10) le positionnement des produits Progress sur ses marchés existants et sur les nouveaux, (11) les variations de la demande en matière de services professionnels et support technique,(12) la capacité de Progress de pénétrer les marchés internationaux et de gérer ses opérations internationales, et (13) les variations des taux de change. Pour de plus amples renseignements sur les risques et incertitudes associés aux activités de Progress, veuillez vous référer aux documents déposés par Progress auprès de la SEC (Securities and Exchange Commission), notamment son rapport annuel sur formulaire 10-K pour l'exercice clos au 30 novembre 2012, comme amendé, et le rapport trimestriel sur formulaire 10-Q pour le trimestre fiscal clos au 28 février 2013. Progress n'assume aucune obligation d'actualiser les énoncés prospectifs, qui ne sont valables qu'à la date du présent communiqué de presse.

Share this press release: